Coxyde: Pas d'interdiction de piscine pour les migrants

coxyde,piscine,migrants,viol,filles,adultes,Le collège des échevins n'a pas suivi son bourgmestre, dans l'affaire de la piscine de Coxyde. On sait que des "incidents" furent relatés lors du dernier weekend. Monsieur Marc Vanden Bussche, qui dirige la ville, demandait dès lors aux édiles de prendre des mesures, pour interdire l'entrée de la piscine aux demandeurs d'asile. Deux choses à souligner, la première il n'y eu pas de viol d'une jeune fille d'une dizaine d'année, mais bien un "sauvetage" de celle-ci qui se trouvait en difficulté au centre du bassin, par un migrant. La seconde, une incompréhension totale des acteurs de la situation.

La petite, se trouvant en grosse difficulté, se débattait et criait. Un demandeurs d'asile, s'est jeté à l'eau pour aider la gamine. Le maître nageur, au lieu de faire son travail, appela la police. Il a cru que l'homme agressait sexuellement la petite. Le bourgmestre de Coxyde, alors qu'il n'y a pas eu de plainte formulée par les parents de l'enfant, trouva juste de "condamner" l'homme, et d'emblée de vouloir faire interdire son établissement aux migrants. Il parlait aussi de faits antérieurs, d'agressions envers les femmes. En tout et pour tout, ces dernières se plaignaient des "regards insistants" d'étrangers, lorsqu'elles étaient en maillot de bain. Et cela se passe comment pendant les vacances sur les plages...

Au terme des discutions du conseil communal, il n'y aura pas d'interdiction à la piscine de Coxyde, comme pour toutes les autres lieux aquatiques de la Côte. Pendant ce temps, l'homme ayant sans doute sauvé une jeune fille, se trouve "enfermé" dans le centre d'accueil de Coxyde.

Catégories : Divers Imprimer Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.