Coxyde: Suite de "l'affaire" de la piscine

coxyde,piscine,migrants,filles,sexe,agressionOn se souvient de la prise de position du bourgmestre de Coxyde, le 23 janvier, suite à des "incidents", ou qualifiés comme tels, ayant pour cadre la piscine de la ville. Il voulait interdire l'accès aux migrants, mais le Collège ne le suivait pas. Néanmoins, un des soi-disant auteurs d'agressions sexuelles envers une petite fille de 10 ans, fut contraint de rester dans un centre fermé. La Chambre du Conseil de Furnes vient d'ordonner la libération de l'Irakien (23 ans). L'intéressé a toujours nié les faits qui lui étaient reprochés, des attouchements sur l'enfant, mais se défendait en précisant qu'il avait voulu aider la gamine, qui se trouvait en difficulté au centre de la piscine.

La Chambre du Conseil a donc suivi l'homme, qui devra retrouver le centre d'accueil de la ville. Le Parquet et l'Office des étrangers ont 24 h. pour interjeter appel de cette décision. Si appel il y a, l'affaire passera dans les deux semaines devant la chambre des mises de Gand.

Catégories : Faits divers Imprimer Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.